Suivez-nous

Solenn Mace : « Tout peut être possible »

Créée en 2009, la Commission de la FIA  ‘’Women in motorsport’’ encourage les femmes intéressées par le sport automobile, à développer leur projet, dans toutes disciplines ou corps de métiers. Pilotes, mécaniciennes, ingénieures, commissaires…..Les femmes peuvent réaliser leurs rêves, leurs passions, leurs objectifs. Solenn Mace (26 ans), ingénieure conception pièces moteur au bureau d’études de Peugeot Sport, a rencontré Deborah Mayer, la présidente de la Commission, à Monza, à l’occasion de la première course de la 9X8 en FIA WEC. De par son parcours, elle souhaite s’inscrire dans cette dynamique. Témoignage.

Peugeot Sport WIM (3)

« Depuis février 2020, je peux le dire, j’ai intégré le graal en sport automobile : je suis ingénieure conception pièces au bureau d’études du programme WEC de Peugeot Sport, pièces affectées au moteur. Le moteur, quand vous êtes jeune étudiant ou étudiante, est considéré comme la partie la plus prestigieuse, la plus noble d’une auto même si bien d’autres éléments, on l’apprend par la suite, sont tout aussi décisifs sur la performance d’une voiture. Je n’aurais jamais imaginé lors de mes années lycée rejoindre ce programme sportif international. Je n’étais pas une experte de l’histoire et de l’évolution des moteurs, aussi cela pouvait me paraître inaccessible. Je me mettais sans doute, seule des limites. Aujourd’hui, pourtant, je réalise qu’il s’agit du poste idéal pour moi. Au fur et à mesure de mes expériences professionnelles, en effet, je me suis rendue compte que j’aimais le travail sous pression, avec un temps de réactivité très court, une concrétisation rapide des pièces. Alors que la 9X8 entame désormais sa carrière en compétition, après des mois d’essais privés, je ressens une fierté et une certaine responsabilité. J’ai participé avec mes collègues du bureau d’études, à la conception d’une petite centaine de pièces du moteur, comme notamment la ligne d’échappement, le collecteur….

Comment j’en suis arrivée là ? En suivant tout d’abord les matières qui m’intéressaient lors de ma scolarité, essentiellement des matières scientifiques, puis en découvrant lors des portes ouvertes d’un lycée, les options sciences de l’ingénieur que j’ai donc suivies. La conception mécanique m’a plu. Après le lycée, j’ai intégré l’ESTACA qui forme ses étudiants, autant au ferroviaire qu’à l’aéronautique ou à l’automobile, lors des premières années d’études. J’ai opté pour des stages dans les domaines aéronautique et auto, avant de retenir finalement l’automobile car les projets me paraissaient plus concrets, avec des produits finis dans un espace temps plus limité. Sur des projets automobiles, par exemple, les pièces sont conçues et visibles quelques semaines après sur le véhicule. J’aime ce temps de concrétisation.

Chez Stellantis, j’ai connu différentes expériences avant de rejoindre le programme WEC. J’ai ainsi collaboré sur la partie siège, prenant en compte le confort, la compression de la mousse, puis sur l’intérieur de la DS3 Crossback, en m’attachant à la planche de bord, la console…Déjà, à cette période, le calendrier, le déroulé conception-réalisation me plaisaient. Quand la proposition du programme WEC m’a été faite, j’ai été plus que tentée, instantanément, tout en me demandant si j’étais capable de rejoindre ce milieu singulier du sport où tout va encore plus vite qu’en série….Voilà pourquoi je souhaite apporter ma pierre à l’édifice en participant à Women in Motorsport, pour montrer que nous-mêmes nous mettons des barrières, alors que tout peut être possible pour les femmes dans ce monde auto. Je souhaite témoigner de mon expérience pour encourager peut-être d’autres jeunes filles intéressées mais qui doutent.

En sport auto, le travail collectif et personnel cohabitent, un atout ! Entre nous, je vais vous livrer le secret d’une ‘’bonne’’ pièce : il est indispensable de veiller à son poids, à sa facilité à être démontée, à sa performance, à sa résistance, à son coût et à son délai de fabrication. Si la mission vous tente, n’hésitez pas, lancez-vous !! »

Peugeot Sport WIM

Deborah Mayer, Présidente de la Commission FIA Women in Motorsport :

«Le sport auto nécessite des métiers bien spécifiques mais qui au final peuvent être totalement mixtes. Avec ce programme Women In Motorsport, nous voulons ainsi promouvoir la place des femmes dans ces disciplines, dans ce milieu. On pensera en premier lieu, au rôle de pilote, car c’est l’aspect le plus visible bien sûr, mais bien d’autres professions sont possibles et essentielles pour le bon fonctionnement d’une équipe, pour aider le pilote à obtenir des résultats. Je parle des ingénieurs, comme Solenn chez vous, des mécaniciens, des directeurs sportifs, des directeurs de communication…. Avec Women in Motorsport, nous voulons être le point de contact pour toutes ces petites filles ou adolescentes, ou jeunes femmes de tous âges, de toutes origines géographiques, pour leur donner des informations sur les études à suivre pour tel ou tel métier, leur donner un coup de pouce sur le stage à décrocher dans une équipe, ou commencer la pratique du karting ou d’une autre formule pour embrasser une carrière de pilote….Tous les constructeurs s’engagent dans cet objectif, et en piste, il existe déjà des équipes, des programmes de compétition pour les femmes comme Iron Lynx ou la structure de Richard Mille… »

Women in Motorsport | Federation Internationale de l’Automobile (fia.com)

Peugeot Sport WIM (2)

Warning: Use of undefined constant id_news - assumed 'id_news' (this will throw an Error in a future version of PHP) in /home/u886709530/domains/peugeot-sport.com/public_html/wp-content/themes/peugeotsport21/single.php on line 75

Autres actualités

Voir toutes